Texte du mois

Dans cette rubrique figurent des citations extraites de livres qui traitent de sujets ayant un rapport direct ou indirect avec la culture et la spiritualité rosicruciennes. Nous vous invitons, chaque mois, à en faire un support de réflexion et de méditation.

Ésotérisme et cinéma, de Laurent Aknin

Extrait du chapitre « Matrix, philosophie, mythologie et ésotérisme »

« Matrix est effectivement une très grande œuvre ésotérique, en ce sens qu’elle fonctionne, comme le souligne During en parlant des « échos », sur le principe des codes et des analogies. Chaque symbole (nom, chiffre, nombre, rappel mythique…) est doté d’un sens que l’on doit interpréter pour en extraire le sens « caché ». Pour prendre un seul exemple dans une quantité quasiment innombrable, « Néo » signifie « Nouveau », référence au Nouveau Testament, tandis que son anagramme est « (the) One », l’Élu. Tout élément susceptible d’interprétation doit effectivement être considéré comme volontaire (ou bien, s’il s’agit d’une création « inconsciente » ou involontaire, celle-ci serait le produit d’un imaginaire exprimant des archétypes au sens jungien du terme, ce qui revient au même : le symbole est tout aussi signifiant et réel). Mais ce n’est pas parce qu’il sera plus « énigmatique » qu’il sera plus « signifiant », contrairement pour le coup à ce qu’avance During. L’obscurité, dans toute pratique, tout discours ésotérique, n’est pas une fin en elle-même : elle montre seulement que celui qui reçoit ce texte (image, discours, symbole) n’est pas encore prêt à le recevoir, alors qu’il sera limpide pour un autre. »